Kayak de Mer de la Côte d'Emeraude

Saint-Servan sur mer

Saint-Servan est le berceau de Saint-Malo. C'est en effet sur Aleth, presqu'île entre mer et Rance, que fut construite dès l'époque gallo-romaine une cité qui se développa pendant de nombreux siècles alors que le site de Saint-Malo intra-muros n'était encore qu'un rocher inhabité.

 

Conseils : site idéal pour une promenade tranquile autour de la Cité d'Aleth, pour une sortie abritée des vents du nord et de l'est dans l'anse de Solidor, ou une traversée vers Dinard sans croiser le chenal des ferries. Une vaste zone est interdite à toute navigation devant le barrage de la Rance, attention également au trafic à proximité de la sortie du port de Saint-Malo.


D'apr�s la carte du SHOM n°7130 (C)SHOM - Autorisation de reproduction n°85/2005

Points de départ : la cale du Naye ou la cale de Solidor. En été, il faut de la chance pour trouver une place de stationnement. Le seuil du port des Bas-Sablons empêche l'accès à la cale du Naye à marée basse pour un coefficient de marée supèrieur à 80.

Les temps forts :

- La cité d'Aleth : premier site habité de Saint-Servan, cette presqu'île a été creusée de multiples tunnels durant la seconde guerre mondiale pour être transformée en place forte. On voit encore plusieurs tourelles le long du sentier de randonnée. A proximité de la pointe Bichard, on remarque une étrange tour bâtie les pieds dans l'eau, elle abrite un marégraphe.

- La tour Solidor : elle fut construite en 1382 sur ordre du duc de Bretagne pour intercepter le ravitaillement de Saint-Malo, cité rebelle à son autorité. Elle abrite maintenant le Musée international du long-cours cap-hornier. Vous y serez acceuilli par Guénaël, sauf si il est sur l'eau à pagayer.

- L'anse de Solidor : petit port naturel exposé au soleil et abrité des vents du large, à son extrémité sud un hangar protège l'Ar-Zenith, bateau de pêche reconverti en convoyeur de résistants en 1940.

- L'île Bizeux : îlot portant une statue, Bizeux marque la limite de la zone proche du barrage de la Rance interdite à la navigation. Le courant du barrage y crée des courants qui sont l'occasion de faire de petits bacs.